Systemes

Système de gas lift

L’objectif du projet consiste à augmenter la capacité en gaz à un million de Sm3/j par l’installation d’un nouveau compresseur centrifuge Z5701 d’une capacité de 580,000 Sm3/j avec une marge de 20%, et d’une pression de décharge de 143 bars avec scrubber, aéro-réfrigèrent et auxiliaires. Le Gas lift injecté sera fourni par le compresseur Z2700 existant (installé en 1993) fonctionnant en parallèle avec le nouveau turbocompresseur centrifuge Z5701.

Les compresseurs alternatifs Z700A/B/C (installés en 1986) seront gardés en Stand-by/en réserve. Cette option de Stand-by/réserve sera capable de couvrir l’insuffisance de gaz comprimé en cas d’arrêt de l’une des unités en marche (pas de déficit Gas lift si l’un des compresseurs centrifuges est à l’arrêt).

Système de fuel gas

Il est à noter que l'une des contraintes majeures au futur développement du champ d’Ashtart est l’insuffisance de gaz associé produit pour servir de gaz carburant aux utilisateurs du gaz lift, génération électrique et de l’injection d’eau. Afin de surmonter la carence du combustible, quelques investigations ont été faites au sujet de l'exploitation du réservoir Bireno, l’achat du gaz des champs avoisinants, l’achat de combustible liquide sur le marché local ou son extraction à partir du Brut produit.

La première solution qui a été retenue est l’utilisation du gaz du réservoir Bireno, après élimination du CO2 à un taux qui le rendrait exploitable, en tant qu’une source unique pour alimenter les futurs besoins en fuel gaz d'Ashtart. Le diesel sera maintenu en tant que solution alternative pour alimenter les turbines. Le forage du 1er puits dans le réservoir Bireno réalisé en 2009 n’a pas donné les résultats escomptés. Le budget afférant aux investissements liés au gaz Bireno a été converti en optionnel jusqu’à la conclusion des reprises des études de rentabilité de l’exploitation de ce gaz. Un deuxième forage sera réalisé en 2014. Entre temps SEREPT a progressé avec la solution alternative consistant à utiliser le Diesel.

En outre, le système fuel gas sera complètement modifié et amélioré avec l'installation d'un nouveau système de traitement de gaz/carburant et l’acquisition d’un nouveau compresseur. Ses améliorations vont permettre l'augmentation de la récupération du liquide, la réduction des gaz torchés, et l’augmentation des performances des différents consommateurs qui seront nourris avec un gaz/carburant sec.

Système de génération électrique

Selon la solution proposée et acceptée dans l'étude de faisabilité et en considérant les futures charges supplémentaires, le système de génération électrique sera augmenté et le système de la distribution d’énergie principal sera converti de la basse tension à la moyenne tension (de 380V à 5.5Kv).

Cette amélioration de la génération électrique sera atteinte par l'installation d'un nouveau turbo générateur (5 MW@45°C) et de remplacement du GII par un nouveau turbo générateur (5 MW@45°C). Ceci satisfera les besoins en énergie électrique des nouveaux consommateurs et augmentera la capacité ainsi que la fiabilité du système de génération principal.

  • Demande en puissance max : 8.7 MW
  • En service :  GII + GIV (2 NTG) 10  MW
  • Stand by : GI + GIII  4.25 MW
  • Puissance totale configuration de replie  9.25 MW GI + GIII+(GII or GIV)

Le système de Distribution électrique

Réseau de la Distribution électrique

Afin de surmonter les situations actuelles assez critiques pour ce qui concerne les courants de courts-circuits et la capacité de charge courante des tableaux électriques et des câbles existants, les interventions suivantes seront mises en application : le circuit principal de distribution sera converti de 380V en 5.5KV en installant des nouveaux tableaux Haute tension à l’intérieur des nouvelles salles électriques.

Load Management System (LMS)

En considérant l'obsolescence technologique du système LMS existant, aussi bien le fait que le nouveau matériel sera installé sur les plates-formes avec conditions conséquentes pour des possibilités prolongées et de nouvelles fonctions de surveillance, le système LMS existant sera démantelé et sera remplacé par un nouveau système pour assurer une meilleure fiabilité, une fonctionnalité améliorée et une prolongation de ses fonctions à tous les équipements existants et au nouveaux installés sur toutes les plates-formes, en incluant également la plateforme ASPF3.

Système de contrôle de process

La conduite des opérations sur PF3 est réalisée à partir de la salle de contrôle alors que sur les PFC l’instrumentation et le système de contrôle se font localement et sont très anciens. Quelques rectifications sont nécessaires sur PF3, en maintenant l’infrastructure des contrôles existants alors que sur PFC le système nécessite non seulement des rectifications mais aussi la correction du schéma de control et aussi la substitution d’instruments par d’autres de nouvelle génération. Les améliorations sont : minimiser les arrêts de production, accélérer le redémarrage des installations, et améliorer la mise en sécurité des installations.

Autres améliorations des Installations

Des améliorations mineures sont réalisées afin d’augmenter la fiabilité des équipements existants et récupérer les hydrocarbures qui sont actuellement perdus dus à quelques imperfections du process. Le gaz torché sera également récupéré par le moyen d’un nouveau compresseur à basse pression pour être utilisé comme carburant.

Etude de Sécurité

L’étude préliminaire de « Safety Case » pour les équipements d'Ashtart qui a été exécutée pendant la phase d'étude de faisabilité a été mise à jour dans la phase suivante du projet FEED pour tenir compte des résultats et recommandations des études de risques additionnelles identifiées durant la phase de faisabilité jugée requises et aussi incorporer l’impact des améliorations identifiées durant cette phase sur le niveau de risque.

Suivez nous sur